BELLS: THEIR HISTORY, SOUNDS AND PERFORMANCE



La campanologie

Le mot dérive du latin ("campana"- cloche) et du grec (-"λογια" loge discours) qui signifie littéralement "discours sur les cloches", désigne l'ensemble des disciplines liées à l'étude systématique et scientifique des cloches dans tous les points de vue (musical, acoustique, artistique, culturel, religieuse).

La cloche

La cloche est un instrument de musique, appartenant à la classe des idiophones, famille des idiophones à percussions à battants.

En ce qui concerne l’instrument occidental (introduit en Europe par l’Empire romain en Orient), il est généralement fait de bronze, utilisé dans le monde chrétien surtout pour rythmer le temps des clochers des églises ou comme rappel de la cérémonie, des fêtes particulières ou événements concernant la communauté et est sonnée par les sonneurs de cloches.

Les cloches se distinguent par leur son caractéristique, produit généralement par la percussion d’une pendule de fer doux appelée battant sur les parois intérieures de la cloche. En latin la cloche a été appelée tintinnabulum, à cause du son émis. Selon les chercheurs, le nom italien de "campana" dérive du latin vasa campana, expression qui indiquait des conques hémisphériques en bronze produit dans la région de Naples, dont la forme était rappelée par les cloches.

Chaque cloche placée sur un clocher est dédiée à un ou plusieurs Saints et porte des ornements et des décorations à thèmes. Sur les cloches ont trouvent souvent des inscriptions en latin ou dans la langue du pays où la cloche a été moulée, en indiquant l’année de la fusion, le nom du fondeur et ceux qui ont contribué à la fusion avec offrandes volontaires.

Les cloches: un mélange mystérieux de bronze et de ciel, de célébration et de deuil, du temps et de l’éternité. Le paysage de l’Europe chrétien est parsemé de milliers de cloches qui "marquent la limite entre la terre et le ciel" (F. De André). Les tintements des "bronzes sacrés" pendant des siècles ont été la bande sonore de la vie des personnes et des communautés.

Historique

Le modèle organologique "cloche" est commun dans de nombreuses cultures, depuis les temps préhistoriques. Cependant, il semble que la plupart des anciennes cloches, ainsi comme nous les voyons dans le monde occidental aujourd'hui, provient de la Chine depuis plusieurs millénaires avant Jésus-Christ.

Les Grecs antiques accrochaient des cloches, à l’intérieur de leurs boucliers, pour les faire sonner en l’honneur des dieux.

Selon une légende, la cloche avec battant interne serait une invention italienne: introduite par l'évêque San Paolino de Nola, au V siècle, bien qu'il n'y ait pas de document attestant l’appartenance de l'invention au Saint. Quoi qu'il en soit, uniquement au VIII-IX siècle, les églises et les églises paroissiales commencent à être équipés de cloches et apparaît les premiers clochers, de plus en plus répandue après l’an Mille. Au fil du temps, se perfectionne également l'art des fondateurs et les différences de son entre chaque pays: créant ainsi des signaux associés aux cloches et codées par la population qui existent encore aujourd'hui.

«Les cloches des églises, nous aide à ne pas oublier le dimanche comme jour du Seigneur, elles représentent la« voix de Dieu » pour ceux qui croient et avisent ceux qui ne croient pas. Le son des cloches est merveilleux à entendre, en chantant la gloire du Seigneur par tous les êtres humains. Le rythme des tintements par des milliers de clochers dans le monde entier, est comme une liturgie céleste qui ne peut être identifiée en marquant seulement les heures, mais pour combler le temps de sa divinité et le consacrer au Christ, intégrale et Seigneur des temps. Chacun de nous porte une cloche, très sensible. Cette cloche est appelée le cœur. Ce cœur sonne et j'espère que votre cœur sonne toujours de belles mélodies »
(San Giovanni Paolo II)

Les dimensions, le son et la note

Le son d'une cloche est étroitement lié à un équilibre complexe des épaisseurs qui déterminent le profil de la cloche. Les épaisseurs forment, avec la note fondamentale et aux sons partiels, le son de la cloche. La note, cependant, est déterminée par le volume du tambour ouvert et évidée: plus grande sera la cloche plus grave sera la note; plus petite sera la cloche et plus aiguë sera la note. Il existe différents types de cloches en fonction de l'épaisseur, de la note et de la forme. Le profil, qui est appelé "silhouettes" peut être différent (par exemple) en fonction des besoins de l'endroit où la nouvelle cloche sera placée et par les différentes périodes historiques. Il existe des «silhouettes légères» et «des silhouettes lourdes" utilisées par plusieurs fonderies.

Le poids plus important, et épaisseur plus importante, permettent une plus grande vibration et prolongée de l'instrument ainsi qu'un plus grand soutien des sons partiels, en particulier ceux d’octave inférieure et de tierce majeure, qui doit être présente dans chaque cloche. En général, la cloche la plus lourde en proportion semble avoir un son globalement plus chaud et plus agréable, tandis qu'une cloche "légère" est parfois grinçante et désagréable à l'oreille.

Une bonne cloche peut arriver à émettre jusqu'à 50 sons partiels, mais le plus important et surtout le plus perceptible sont (par rapport à la note fondamentale): partiellement de "Première", de "Tierce" (qui peut être supérieur ou inférieur), "Quinte"(qui peut être diminué), "Octave Supérieure" et "Octave inférieure".

Fonctions et signaux

Voici la liste des principaux signaux liés à la vie religieuse et civile, qui peuvent varier d’une région à l’autre:

Cloches d'édifices religieux (suivre l'année liturgique):

L'introduction de la coutume de faire sonner les cloches dans les heures canoniques, et lors de la célébration de l'Eucharistie est attribuée au pape Sabiniano (604-606).

  • L’annonce de la Messe: selon les régions et les zones: 15, 30, 45 ou 60 minutes avant de la célébration
  • L’Angélus ("Ave Maria"): matin, midi et soir
  • Tous les vendredis à 15 heures: Agonie de Jésus
  • Les mariages, les sacrements, les funérailles, les fêtes patronales, les processions, la solennité, les triduums, les neuvaines, les jours de rogations, les prières des Quarante Heures et toutes les veilles de ces événements
  • La mort et l’élection du Pape
  • Les funérailles: l'annonce de la mort d'un paroissien ou d’une paroissienne
  • Les tintements heures, les répétitions, les demis, les quarts (chacun indique les heures selon les pays)
  • Divers: catéchisme, la bénédiction des maisons, Mois de Marie (mai), Viatique aux mourants

Cloches de bâtiments municipaux:

  • Convocation conseil municipal
  • Deuils particuliers
  • Anniversaires local ou national (4 novembre, 25 avril, 1 mai, 2 juin et autres).
  • Tintements des heures
  • École
  • Mariages
  • Dans certaine mairie de la Lombardie le "bourdon" était sonnée pour l’arrivée du percepteur des impôts (jusqu’aux années 80 du XX siècles)

Autrefois les cloches annonçaient également:

  • Les invasions des pirates
  • Les incendies
  • Le couvre-feu
  • Les épidémies

Dans la civilisation rurale, les cloches ont toujours eu la tâche de sonner l'arrivée de gros orages ou la grêle, dans l'espoir de les éloigner pour sauver les récoltes.
Dans les nombreuses prières écrites sur les cloches sont souvent trouvé ces formules: "a fulgure et tempestate libera nos Domine" (délivrez-nous, Seigneur, de la foudre et de la tempête) ou "recedat spiritus procellarum" (que s'éloigne l’esprit de tempêtes) ou "Defunctos ploro, nimbos fugo, festaque honoro" (je pleure les morts, je fuis les tempêtes et j’honore les fêtes). Dans certains pays du nord de l'Italie, l’utilisation de sonner une ou plusieurs cloches est toujours en vigueur pour conjurer la grêle sur les récoltes.

Les textes de la section CAMPANOLOGIE ont été capturés de Wikipedia.
Les photos, sauf indication contraire, ont été téléchargées à partir du Web en effectuant une recherche avec Google Images, ou appartiennent à la Belltron.



Dati Aziendali

Sede legale: Aeris elettronica Srl
Zona Industriale VALLECUPA - 64010 - COLONNELLA (TE) - ITALY
P.Iva/C.F.: 01643200676

Capitale sociale: € 80.000,00 i.v. - CCIAA di Teramo - REA 140706
La società non è in stato di liquidazione. La società non è a socio unico.